Discours de Saïda Oghanyan lors des festivités AMSHEN, Gagra, 01 11 2018

Monsieur le Président !

Chers invités !

Mes chers compatriotes, les amshens !

Le festival de la culture amshen, la fête « Amshen » sont devenus traditionnels en République d’Abkhasie.

Je considère comme un honneur d’être présente et encore plus de participer à cet événement combien remarquable et joyeux qui se tient à Makhadyr,  le village où j’ai passé  mon enfance. Je Vous remercie de m’avoir invitée.

Chers amis !

Les arméniens amshen constituent une partie de l’Abkhasie pluri-ethnique et considèrent ce sol béni comme leur Patrie !

Après la terrible tragédie subie par le peuple arménien – le génocide, perpétré par trois gouvernements criminels turcs successifs : celui du sultan, des Jeunes Turcs et kémaliste de 1894 à 1923 sur le territoire de notre Patrie historique –  en Arménie Occidentale, en Amshen – , une partie des arméniens amshen rescapés a trouvé une nouvelle Patrie au pays de l’Ame – Apsna.

Nous n’oublierons jamais  la bonté du peuple abkhase à notre égard. Nous serons toujours prêts à rendre la pareille ainsi que nous l’avons prouvé : en combattant en temps de guerre et en temps de paix en contribuant à l’essor du pays.

Nous, les arméniens, quel que soit l’endroit où nous jette le destin, nous survivons, travaillons, édifions pour le bien du pays qui nous accueille : notre histoire le prouve.

Je suis persuadée que le peuple abkhase perçoit ses arméniens amshen comme des citoyens travailleurs  et fidèles.

Eloignés de leur Patrie historique les arméniens amshens ont su préserver leur manière de vivre, leur langue, leur culture qui étonne par sa spécificité et son originalité.

Grâce à ses solides codes familiaux et traditionnels nous avons aujourd’hui la possibilité d’être témoins du patrimoine spirituel et matériel amshen.

Grand est le rôle des écoles arméniennes qui ont contribué à la conservation de la richesse spirituelle de notre peuple. Notons que la pierre angulaire de l’éducation  des nouvelles générations est constituée par la transmission de son patrimoine culturel et spirituel  qui n’incombe pas qu’aux écoles.

Nous savons que l’individu qui ne connaît pas son patrimoine culturel – l’histoire, les traditions, les us – tout ce qui constitue la richesse spirituelle de tout peuple, ne comprendra jamais et ne pourra admettre une culture étrangère.

Je profite de cette occasion pour adresser de la part des  arméniens de la diaspora  du monde entier des paroles de reconnaissance  aux dirigeants de l’Abkhasie, en particulier au Président de la République – Raoul Djoumkovitch Khadjimb – pour leur soutien aux écoles arméniennes malgré la situation économique compliquée du pays. Nous espérons que ces foyers d’éducation et de culture du peuple arménien sur cette antique terre abkhase ne s’éteindront jamais.

Toute notre reconnaissance pour la réalisation des festivités «Amshen».

Nous voulons remercier spécialement la communauté amshen d’Abkhasie en la personne de son président – Galoust Trapizonyan, – Alika Minossyan et Emilie Kazandjyan,  responsables des fonds de bienfaisance «Amshen» et «Madonna Lily» pour leur initiative et organisation de cette entreprise impressionnante.

Chers amis !

Aujourd’hui nous allons lever notre verre rempli d’un vin jeune, à la santé «d’un ciel serein au-dessus de nos têtes», «du peuple arménien», «du peuple d’Abkhasie», «de la prospérité de l’Abkhasie» et que cette fête «Amshen» qui devient traditionnelle serve à renforcer les liens entre les peuples abkhase et arménien.

Nous souhaitons au peuple abkhase pluti-ethnique un ciel serein, réussite et prospérité!

Je vous remercie de votre attention.

Saïda Oghanyan

Responsable de l’Union internationale féminine des arméniens amshens «AMSHENKA»

Député de l’Assemblée Nationale (Parlement) d’Arménie Occidentale

1er novembre 2018.

Please follow and like us: