L’ancien président Arménien Occidental Armenak Abrahamyan et ses complices «…ont utilisé notre documentation, nos idées, nos interventions publiques et également les appels du Président de l’Artsakh – Bako Saakyan -, du Secrétaire du Conseil de Sécurité de l’Artsakh – le général Vitaly Balassanyan – pour recueillir de l’argent pour usage personnel.»

Sténogramme de l’interview d’Edouard Polatov (Polatidis) Président de l’organisation «Patriada» des grecs d’Arménie et du Nagorno Karabagh, Responsable de l’Organisation patriotique «Talysh – villages frontaliers» lors de la conférence de presse au média holding «Noyan Tapan», Erévan, 15.01.2018

 Question du journaliste TV:

C’est votre organisation qui s’occupe de l’aide aux émigrés du village Talysh?

Réponse d’Edouard Polatov:

Oui, il s’agit de notre projet. Je vais vous en parler. Lorsque s’est créée l’organisation pour repeupler le village frontalier Talysh, notre organisation ne comptait pas sur l’aide des autorités et ne voulait pas particulièrement les déranger – ni l’Arménie, ni l’Artsakh. Et cela parce qu’existaient déjà les structures de la République d’Arménie Occidentale dont le président de l’époque  était Arménak Abraamyan que je connaissais depuis fort longtemps.

Et il a proposé de participer à ce projet. Au début, nous avons  pensé donner au projet un  nom patriotico-militaire car nous avions planifié de collaborer avec le Ministère de la Défense. Il était contre et a proposé d’enlever le mot «militaire»  et laisser seulement «patriotique» . Nous avons accepté. Je lui ai dit la chose suivante: pour aider ce projet, constituez à l’Ouest une organisation qui s’occupera de ce projet. De mon côté, je vais assurer la partie information, rapports, reportages, en incluant chacune de mes conférences de presse et mes interventions publiques sur cette question.

Et vous, faites appel aux structures existantes en Europe, au Spiurk, aux arméniens de l’Ouest pour qu’ils aident et participent. Il a accepté et a créé en Europe des organisations dédiées. Lorsqu’ on ouvre le site en français, il est écrit «Western Armenian Foundation»» et «Hay jampa» – je traduirai plus tard  et de manière détaillée le contenu de ce site-  en arménien – et à ma prochaine conférence de presse.

A dire vrai, ils ont utilisé notre documentation, nos gens en Artsakh, nos idées, nos interventions publiques et également les appels du Président de l’Artsakh – Bako Saakyan -, du Secrétaire du Conseil de Sécurité de l’Artsakh – le général Vitaly Balassanyan – pour recueillir de l’argent pour usage personnel. Ici, dans les courriers de ses sites, nous figurons sur les  photos ainsi que les membres de notre organisation , nos bénévoles. Donc, ils ont organisé une quête en Europe. En ouvrant  les courriers du  site d’Arménak Abraamyan «Western ArmeniaFoundation» – http://westernarmeniafoundation.org , on peut voir au paragraphe concernant les dons, des chiffres allant de 3 à 5.000 euros: c’est-à-dire que qu’il y a eu des dons  à tarif différents. Imaginez que quelques milliers de personnes leur aient transmis de l’argent, quel montant ont-ils touché!

Et ensuite, souvenez-vous, cet appel en français figurait dans votre journal «Noyan Tapan». De cet argent  perçu nous n’avons rien reçu.

Au terme d’un énorme scandale, Arménak Abraamyan a été démis de la direction de toutes les structures de la République d’Arménie Occidentale ainsi que son complice – un certain Garnik Sarkissyan – pour enfreinte capitale de la loi et usurpation de pouvoir. Même ce site  pour recueillir les dons, créé de manière irrégulière par Arménak Abraamyan, utilise nos données d’information et sans notre autorisation. Tout le processus de recueil des dons a lieu de façon irrégulière, en cachette. En résumé, en utilisant nos interventions patriotiques, notre matériel et nos  idées,  ils collectent de l’argent en Europede manière  illégale. Je veux que les arméniens d’Europe le sachent.

Avec le général Andrias Oghanessyan ici à mes côtés et  nos partisans nous allons informer tout le monde  des activités malveillantes d’Arménak Abraamyan. Carrément ici, nous allons nous rassembler et lui demander  des comptes détaillés.

A propos, Arménak Abraamyan diffuse des  informations mensongères me concernant, moi et d’autres personnes. Il agit de même avec   le Premier Ministre d’Artsakh: lorsque celui-ci était de passage en France, il aurait dit qu’il n’estimait pas nécessaire de réhabiliter Talysh. Et que moi, Polatov, je veux m’approprier l’argent recueilli.

Tout ce que nous avons entrepris des années durant, nous l’avons fait avec notre propre argent. Nous avons tenu un livre de dépenses  détaillé. Personne, jusqu’à présent, ne nous a donné un centime. Juste une fois, un bienfaiteur a payé l’essence pour un aller à Talysh.

Question du journaliste TV:

Les autorités d’Arménie et d’Artsakh ont-elles montré de la réprobation concernant votre activité pour la réhabilitation de Talysh et les régions frontalières?

Réponse d’Edouard Polatov:

Bien sûr, elles ne sont pas contre. Nous avons l’intention d’acheter des parcelles de terre au nom de l’organisation et de ses participants. Nous avons libéré ces régions, terres de nos pères et grands-pères, nous avons perdu des proches, notre santé et il n’est que justice si des gens reçoivent des petits morceaux de terre inutilisée et les font renaître .

Edouard Polatov (Polatidis),

Président de l’Organisation «Patriada» des grecs d’Arménie et du Nagorno Karabagh,

Responsable de l’Organisation patriotique «Talysh – les villages frontaliers»

 

Source: vidéo conférence de presse, site de «Noyan Tapan», 15. 01. 2018 (30 à 40 minutes) – http://nt.am/am/news/249119/

P.S.:

 COMME IL EST INDIQUE DANS LE STENOGRAMME, LE GENERAL ANDREAS OGANESSYAN, MOI-MEME ET NOS AUTRES CAMARADES NOUS NOUS SOMMES PROMIS D’ELUCIDER L’INCIDENT  CONCERNANT LE RECUEIL DES FONDS PAR UNE CERTAINE ORGANISATION CREEE PAR ARMENAK ABRAAMYAN. LE DOCUMENT CONCERNANT L’APPEL DE DONS ETAIT REDIGE EN FRANCAIS, ET NOUS N’AVIONS PAS SA TRADUCTION EXACTE.

Service de presse de l’Assemblée Nationale (Parlement) de l’Arménie Occidentale

Please follow and like us: