Vœux 2017 par Lydia Margossian. Députée au Parlement d’Arménie Occidentale et Membre du Conseil National d’Arménie Occidentale

Vœux 2017 par Lydia Margossian. Députée au Parlement d’Arménie Occidentale et Membre du Conseil National d’Arménie Occidentale

 

 

 

 

 

Chers compatriotes,

Nous allons passer dans quelques heures à l’année 2017 et mon premier souhait est de vous adresser tous mes vœux les plus sincères dans un contexte international marqué malheureusement par de trop nombreuses tragédies .

Comme pour l’année écoulée de nombreux rendez-vous nous attendent pour nous rappeler à l’histoire de l’Arménie Occidentale et agir dans le combat que nous aurons à mener ensemble pour le rétablissement et l’application des droits de la nation arménienne d’Arménie Occidentale.

A cet égard, je vous donne rendez-vous en 2017 pour célébrer et commémorer ensemble des dates historiques que nul ne doit oublier parmi lesquelles :
Celle du décret russe du 11 janvier 1918 dont nous fêterons bientôt le centenaire et qui porte sur la reconnaissance par la Russie du droit à l’autodétermination des Arméniens d’Arménie Occidentale jusqu’à leur indépendance

Celle bien évidemment du 19 janvier 1920 date d’Indépendance de l’Etat Arménie Occidentale reconnue de facto par le Conseil Suprême des Puissances Alliées.

Celle du 24 avril date de commémoration du génocide des Arméniens perpétré sous l’Empire ottoman, le gouvernement des jeunes turcs et celui des kémalistes sur la période allant de 1894 à 1923.

Celle aussi du 22 novembre 1920 date de la sentence arbitrale du Président américain W. Wilson qui fixa la frontière de l’Arménie Occidentale

Et enfin celle de décembre 1916 date de la Constitution de la Légion d’Orient en mémoire aux combattants arméniens et français morts pour la libération de la Syrie et de la Cilicie.

Nous mettons également un point d’honneur à rendre chaque année un hommage appuyé à la mémoire de nos héros nationaux parmi lesquels le Général Antranig et le Commandant Léonid Azgaldian , acteurs contemporains d’un passé héroïque et dont le souvenir est impérissable.

La nation arménienne témoigne d’un passé douloureux mais comme disait Ernest Renan, « les deuils valent mieux que les triomphes car ils imposent des devoirs, ils commandent l’effort en commun ».

C’est précisément cet effort commun que nous réalisons tous les jours et notamment dans l’enceinte des Nations-Unies ici à Genève dans le rétablissement et l’application des droits de la nation arménienne.

Même si le peuple arménien a été déraciné par une volonté délibérée et se trouve pour la plupart en exil, ce même peuple arménien est désormais rassemblé dans une volonté commune de reconstitution nationale.

Et au même titre que toutes les autres nations, la nation arménienne a droit à son Etat comme entité juridique et politique centralisatrice de sa nation.

C’est la raison pour laquelle les descendants des rescapés du génocide sont aujourd’hui constitués en Gouvernement, en Assemblée Nationale, en Conseil National soit la mis en place d’une véritable structure d’Etat sans laquelle un certain nombre de décisions en droit international dont la ratification de Traité de Sèvres par l’Arménie Occidentale le 24 juin 2 016 aurait été impossible.

A ce titre, les arméniens d’Arménie occidentale peuvent acquérir la citoyenneté de l’Etat d’Arménie Occidentale et ont le droit de participer à la vie politique de cet Etat.

Si je dois formuler un vœu pour cette année 2017, il est celui de m’adresser au Peuple d’Arménie occidentale et de vous dire que nous n’avons pas le droit d’oublier la terre de nos ancêtres.

Le mouvement est désormais enclenché et nombreux sont ceux qui acquièrent la citoyenneté d’Arménie Occidentale car ils ont compris qu’ils sont le corps vivant et les enfants de cette terre.

Ils ont compris qu’ils ne pourront survivre et perpétuer leurs savoirs traditionnels, leurs expressions culturelles s’ils sont déracinés tel un arbre.

Devenez citoyen de l’Etat d’Arménie occidentale !

Inscrivez-vous dans cette démarche citoyenne, fière, consciente de son histoire, de son héritage, de ses droits légitimes.

Car devenir citoyen c’est renouer le lien avec cette terre sacrée, c’est en réalité un acte sacré.

Le Drapeau de l’Arménie Occidentale drapeau flottera ici, car ce n’est plus qu’une question de temps, parmi les autres drapeaux des nations représentées.

Vive les nations libres, souveraines et indépendantes !

Vive la nation arménienne d’Arménie Occidentale libre souveraine et indépendante!

Lydia Margossian
31.12.2016

Please follow and like us: