DECLARATION du Centre Arménien pour la Prévention des Génocides

Le monde s’est enfoncé dans une nouvelle catastrophe – la plus lourde de ces dernières années. Les individus se trouvent dans un désarroi total. Ils tentent de comprendre ce qui se passe, ce qui les attend, ce qu’ils doivent faire.

Dans ses déclarations, et surtout ces derniers temps, notre Centre s’est donné pour tâche d’expliquer ce que notre planète étaiten train de vivre de manière à pouvoir comprendre –  au travers de ces évènements extérieurs chaotiques et irrationnels – le fil et la logique de ce qui se déroule, d’y trouver sa propre place, comprendre quoi entreprendre et pour quelles raisons.

Ainsi, derrière le paravent du kaléidoscope des évènements de ces derniers temps : les renversements, les catastrophes, provoquées ou s’imposant  à l’homme – se dissimule la lutte menée par des forces globales pourvoyant un des deux secteurs du développement de l’humanité :

– le maintien  de l’existence  du modèle civilisationnel actuel dont l’individu – cherchant à accumuler des richesses et à consommer  le meilleur – se trouve au centre.

Grâce à ce modèle, les forces globales se sont dotées et entretiennent une  puissance illimitée, des richesses énormes (à écrasante majorité territoriales). Mais bien que ce modèle vive une crise profonde, il engendre d’autres crises et catastrophes encore plus profondes : conserver ce type de modèle consiste  non seulement à refuser d’agir pour les arrêter mais à en provoquer  d’autres en utilisant  les instruments existant ;

– Passer à un nouveau modèle civilisationnel avec en son centre un homme nouveau ayant d’autres idéaux et intérêts vitaux, un monde nouveau (sans les crises et catastrophes de l’ancien monde), créer les meilleures conditions pour le début d’un épanouissement de cet homme nouveau ;

C’est justement là la réponse à la question : quand tout cela va cesser et que devons-nous faire pour cela. Tant que les hommes ne comprendront pas qu’à la base, il ne s’agit pas de la faute de quelqu’un ou d’un calcul odieux mais en est cause l’état existant des choses, il faut tout d’abord changer le monde actuel, l’homme actuel autrement l’humanité vivra catastrophe sur catastrophe, plus  lourdes les unes que les autres, dévoreuses de nombreuses victimes.

Lorsque les hommes auront compris cela, ils dirigeront toutes leurs forces dans la recherche du modèle d’un nouveau monde, d’un nouvel individu, de chemins pour y parvenir parce que, même si quelqu’un a des propositions toutes prêtes pour ce faire, il faut qu’elles soient comprises, perfectionnées, acceptées par tous, par toute l’humanité dans la mesure où il n’est pas possible de créer un monde nouveau extérieur à l’homme et le placer tout simplement dedans.

Ce monde doit émerger en tant qu’ acte créateur où tous participent. Pendant ce processus de création, ils vont façonner un monde nouveau et se recréer personnellement . Dans cette re-création, chaque individu, chaque peuple, chaque collectivité humaine a une mission. Ce premier pas en avant  effectué par n’importe lequel d’entre nous :  compréhension de la situation présente et  réalisation de cette mission, est extrêmement important pour l’humanité entière, pour l’action de prévention des anthropocides et pour un futur à visage humain.

Centre Arménien pour la Prévention des Génocides

Erévan

20.03.2020

Please follow and like us: