Extrait de presse – De la démarcation de la frontière entre l’Etat Arménie et la République Azerbaïdjan

La République Arménie Occidentale (Arménie) s’est adressée à l’ONU lui proposant d’effectuer la démarcation de la frontière entre l’Etat Arménie et la République Azerbaïdjan

 (Extrait de presse)

 A la veille du 99e anniversaire du Traité de Paix de Sèvres, la République Arménie Occidentale (Arménie) s’est adressée à l’ONU  lui demandant d’effectuer la démarcation de la frontière entre l’Etat Arménie et la République Azerbaïdjan en se basant sur le Dossier des propositions de la Commission Spéciale auprès de la Conférence de Paix de Paris du 24 février 1920, chargée de déterminer les frontières de l’Arménie.

L’application des articles du Traité de Paix de Sèvres concernant l’Arménie constitue un pas en avant décisif  pour permettre au peuple arménien de recouvrer ses droits et résoudre définitivement  et de manière juste la Question Arménienne.

Ceci est la quatrième  Déclaration.

Les structures gouvernementales de la République Arménie Occidentale (Arménie), ont décidé en 2018 de s’adresser à l’ONU :

  1. a) en  se déclarant membres de l’ONU ;
  2. b) pour demander l’application de la Sentence Arbitrale du 28e Président des Etats-Unis d’Amérique Woodrow Wilson datée du 22 novembre 1920 instituant une République Arménie Occidentale (Etat Arménie) à l’intérieur des territoires délimités par cette Sentence Arbitrale ;
  3. c) pour que soient démilitarisés et libérés des forces d’occupation de la République Turquie les territoires de l’Arménie Occidentale et de la Cilicie.

Ces Déclarations ont été adressées à l’ONU en mai et novembre 2018 et en août 2019.

S’adresser aux instances internationales compétentes pour l’examen des droits du peuple arménien est devenu possible grâce aux étapes suivantes :

Grâce au travail des arméniens d’Arménie Occidentale pour construire une structure étatique ont été fondés  en toute  légalité : un Institut de la présidence, un gouvernement, un parlement de la République Arménie Occidentale. (Arménie).

Un recueil « Textes politico-juridiques concernant la défense des droits des arméniens d’Arménie Occidentale » est disponible en cinq langues – arménien (oriental et occidental), anglais, russe, turc, français, édité sur les sites officiels du Gouvernement et du Parlement dans la rubrique «Recueil des textes» http://gov-wa.info, http://parliament-wa.info.

Ce travail législatif concernant la défense  des droits des arméniens d’Arménie Occidentale a permis de créer une base juridique, politique et législative qui conduira, par référendum, à délibérer sur un projet de Constitution pour la République Arménie Occidentale (Arménie) et son aval.

La République Arménie Occidentale (Arménie) a reconnu, rejoint et ratifié les traités, déclarations et conventions  internationaux les plus importants.

Est enfin venu le temps de mettre en place une nouvelle procédure concernant la défense des droits du peuple arménien, qu’ils soient effectifs dès maintenant.

Pour la rédaction de ces Déclarations il a été tenu compte des recherches, publications d’historiens arméniens, de juristes dont John Kirakossyan, Rouben Saakyan, Mkrtitch Nersissyan, Youri Barségov, Alexandre Manassyan, Ara Papayan, Martik Gasparyan, Levon Beklaryan et autres. Ont été consultés les données du recueil des documents « L’impasse du Haut Karabagh – voies pour une régulation ».

La Déclaration de la République Arménie Occidentale (Arménie) auprès de l’ONU « De la démarcation des frontières entre l’Etat Arménie et la République Azerbaïdjan » va être publiée sous peu.

 Département de presse de la République Arménie Occidentale (Arménie)

 08.08.2019

Please follow and like us: